26/04/17 * 00:05

Dr Daniel Beaulieu
107, avenue de la Résistance
93340 Le Raincy
tél. 01 43 01 90 80

©Aquarelle de Daniel Beaulieu

Dr Daniel Beaulieu

LYMPHATIQUES
lymphatiques::2::29/05/14 * 10:29::localhost::19/10/2015::localhost

Le lymphœdème

Le lymphœdème est un gonflement d'un membre (plus rarement d'une autre partie du corps), parfois très important, qui apparaît souvent d’une manière insidieuse. Ce gonflement a tendance à augmenter progressivement, à mesure que la peau et les tissus situés en dessous se modifient (la peau s’épaissit, change de couleur et des vésicules peuvent se former). Dans ce membre enflé, les infections sont fréquentes et peuvent être graves.

Symptômes
Après (parfois longtemps après) une infection, une opération ou une radiothérapie pour un cancer, la jambe ou le bras gonfle très progressivement, avec une sensation de lourdeur, de gêne et de tension. Ce gonflement (lymphœdème), qui persiste et s’accentue au fil des mois, peut être accompagné de douleurs.

Causes
Le système lymphatique est un système de très petits canaux (en plus des artères et des veines) qui sert à drainer l’eau du corps, à transporter les grosses molécules (graisses) et à lutter contre les infections.
Ces canaux lymphatiques sont comme de très fines veines qui acheminent le liquide lymphatique vers les ganglions (qui servent en quelque sorte de filtres) puis jusque dans le sang. Les ganglions jouent un rôle important dans le système immunitaire (défense de l'organisme).
Lorsque le système lymphatique est endommagé, l’eau de la partie du corps correspondante n’est plus drainée, le liquide s’accumule sous la peau et le membre gonfle.
Les vaisseaux et les ganglions lymphatiques peuvent être endommagés ou détruits, notamment lors d’une grosse infection, d'une opération (dans le cancer du sein par exemple, il est souvent nécessaire de retirer les ganglions situés sous le bras (creux axillaire)) ou d'une radiothérapie en raison d'un cancer. Un gonflement du membre (lymphœdème) peut apparaître soit peu après, soit parfois longtemps après ces événements. Le facteur déclenchant le gonflement peut alors venir d’un traumatisme mineur ou d’une simple piqûre d’insecte.

Le système lymphatique peut aussi être fragile de naissance (origine génétique).

Enfin, dans les pays tropicaux, un vers parasite présent dans l’eau (filaire) peut s’introduire sous la peau, obstruer les canaux lymphatiques et provoquer un lymphœdème (éléphantiasis).

Traitement
Médicaments

plusieurs médicaments ont été essayés, comme les médicaments pour fluidifier le sang ou ceux destinés à augmenter la production d'urine pour éliminer l'eau (diurétiques), mais ils ne semblent pas avoir d’effet
pour prévenir les infections du membre gonflé, un traitement antibiotique prophylactique est parfois nécessaire.

Physiothérapie
par des manœuvres de pressions douces, les drainages lymphatiques permettent de conduire la lymphe vers les ganglions et ainsi de réduire l’œdème
Ensuite les bandages multicouches empêchent l’accumulation d’eau dans les membres et
Evolution et complications possibles
Dans les membres gonflés, les liquides stagnent, les microbes ne sont plus combattus (ganglions sont absents ou endommagés) , s'y multiplient rapidement et des infections parfois graves peuvent se produire.
Si on ne soigne pas un lymphœdème, il peut se transformer en éléphantiasis, c'est-à-dire que le membre ressemble à celui d'un éléphant, et conduire à des infections chroniques. Très tardivement dans son évolution, l'éléphantiasis peut même dégénérer en cancer (sarcome).

Prévention
Les personnes avec un lymphœdème doivent éviter de porter des charges lourdes avec le membre atteint et faire très attention à éviter les blessures de la peau qui sont une porte d’entrée pour les infections (en portant systématiquement des gants lors du jardinage par exemple).
De même, la mesure de la tension artérielle et les prises de sang sont fortement déconseillées au niveau du membre atteint.
Quand contacter le médecin ?
Tout gonflement (œdème) d’origine inexpliquée et persistant plus de 10 jours nécessite une consultation médicale, le plus souvent spécialisée, pour en déterminer la cause.
En cas de fièvre, de douleur, de rougeur d’un membre ou du membre atteint du lymphœdème, il faut contacter sans tarder son médecin généraliste ou, s'il n'est pas atteignable, le médecin de garde ou une centrale de garde. Cela peut en effet signaler une infection nécessitant un traitement antibiotique.
Informations utiles au médecin
Pour déterminer la cause d'un lymphœdème, le médecin cherchera surtout à savoir :
si d’autres personnes dans la famille ont ou ont aussi eu ce type de problème
si l’œdème est apparu après un voyage dans un pays tropical
si l’œdème est apparu après une opération ou une radiothérapie
quels sont les événements (port d'une charge, petit traumatisme, piqûre d’insecte ou blessure) qui ont provoqué ou aggravé le gonflement.

Examens
Selon les informations recueillies au sujet de la cause du lymphœdème ou de son aggravation, le médecin pourra proposer divers examens pour clarifier la situation et décider du meilleur traitement.
© beaulieu.at __ Mentions Légales alouette Site propulsé par le Chant de l'Alouette v6. ©Hubert Plisson 2004-2017 nws CSS Valide ! html5
nws
REALISATION NAUCELLE WEBSITE